René DescartesDescartes et les Mathématiques

Pratiques de l'informatique en histoire géographie

Bibliothèque TICE - Sélection d'archive ouverte HAL EduTice : Publications et articles des bulletins de l'EPI.

Sommaire

Enseignement public et informatique (EPI)

Pratiques de l'informatique en histoire géographie en 1990

Les raisons d'un blocage

Pratiques en histoire géographie

Quelles pédagogies pour l'outil informatique ?

En conclusion

25 ans d'ordi en HG

logo EPIEnseignement public et informatique (EPI)

D'abord association d'enseignants de second degré ayant suivi une formation approfondie à l'informatique, l'EPI s'est ensuite développée lors des phases de diffusion de l'informatique dans l'éducation, à partir de la fin des années 1970, puis dans les années 1980.
Son champ d'activité s'est étendu à l'ensemble de l'enseignement, depuis la maternelle jusqu'à l'université.

Tout au long de ces années, elle a agi pour faire de l'informatique, et des technologies de l'information et de la communication (TIC) en général, un facteur de progrès et un instrument de démocratisation, pour développer les échanges d'idées entre les différentes communautés de praticiens et de chercheurs.

L'association milite notamment pour l'utilisation de l'informatique et des TICE dans les différentes disciplines et pour un enseignement de l'informatique et des TICE en tant que tel par des enseignants spécifiquement formés.

Sa revue, publiée sur papier de 1971 à 2001, a joué un très grand rôle dans la diffusion des idées dans le domaine de l'informatique pédagogique, devenu depuis celui des TICE (Technologies de l'information et de la communication pour l'enseignement), ainsi que dans celui de l'informatique et de la formation des enseignants.

L'ensemble des 1700 articles, publiés de 1985 à 2001, a fait l'objet d'une diffusion sur le cédérom « 15 ans d'articles de l'EPI », lequel constitue une mémoire collective des pratiques et expérimentations déployées durant cette époque.
Ce fonds historique est aujourd'hui versé dans l'archive francophone EduTice, qui a vocation à conserver la mémoire du développement des idées pédagogiques dans le domaine des TICE et à offrir un large accès aux productions intellectuelles dans ce domaine.
Les activités éditoriales de l'EPI se poursuivent sous forme électronique sur son site, ainsi que par la publication mensuelle de son magazine gratuit EpiNet dont les premières parutions datent de 1998.

Accueil

Jean-Pierre Archambault
Président de l'EPI

Jacques Baudé
Président d'honneur de l'EPI

WikiPédia

Le bulletin de l'EPI no 57 - mars 1990

L'informatique en histoire géographie

Daniel Letouzey

L'E.P.I. vient de consacrer plusieurs articles aux liens entre informatique et histoire ou géographie. Mais leur nombre ne doit pas masquer la faible utilisation de l'ordinateur comme outil pour les sciences humaines. Pour plaider la cause de cet outil, je souhaite montrer quelques réalisations, et rappeler l’intérêt de la collaboration avec les autres disciplines.

Les raisons d'un blocage

Comme l'exprimait un collègue dans le no 52, de nombreux facteurs externes ont limité le nombre des enseignants pratiquant l'informatique pédagogique. Le choix des ordinateurs (SIL'Z sans carte graphique, faible mémoire des MO5) limitait les possibilités. La formation initiale des littéraires ne permettait pas de comprendre l'intérêt de cette nouvelle technologie, et la première formation continue nourrissait l'illusion que nous étions tous des programmeurs. D'autre part, les directives pédagogiques ont varié : l'informatique appartenait à toutes les disciplines ; son emploi se faisait par demi-classe, 12 élèves au collège, 16 au lycée : dans le collège voisin 1200 élèves sur 2 sites disposaient d'un Matra max20 et de 6 TO7, en primaire 120 élèves ont 3 TO7, et les effectifs au lycée ont crû… Depuis peu les outils sont encouragés, mais il faut y initier les collègues. Enfin, pour nos disciplines l'informatique se présente comme un savoir-faire, alors que les instructions officielles insistent sur les savoirs : comment dès lors justifier la « perte » d'une heure de cours, perte qui suppose cependant un surcroît de travail pour l'enseignant, et ce sans garantie d'efficacité.

L'intérêt de l'outil informatique n'est pas évident pour le néophyte. La comparaison avec le succès du magnétoscope est féconde : celui-ci permet de diffuser un produit fini, un produit sélectionné par l'enseignant et par rapport à la diapositive, il apporte en plus l'animation et parfois le témoignage des spécialistes d'une discipline. Au contraire l'ordinateur est d'un maniement complexe, il impose une syntaxe sourcilleuse, il est toujours coûteux et son écran est souvent peu attrayant. Les premiers logiciels, diffusés à la hâte, n'apportaient rien de significatif par rapport à un cours bien conçu. Et encore aujourd'hui, si le traitement de texte est enseigné au lycée, les enseignants estiment que les ciseaux et la photocopieuse sont plus utiles. Au mieux, je dirais que l'ordinateur a des points communs avec la sortie pédagogique : il est indispensable, mais en marge du travail quotidien.

Pratiques en histoire géographie

L'informatique pédagogique ne dépend pas seulement du ministère, mais aussi de l'ensemble des enseignants. En formation continue nous avons dû réfléchir à l'apport de l'ordinateur et préparer des séquences de cours et de travaux dirigés. Le plus urgent est de fournir des logiciels utiles et accessibles à tous. Pour ce faire, nous avons cerné les besoins des collègues et P. Debart, à la cellule informatique du CRDP de Caen, a rédigé « Pretemp » (fig. 1) : la particularité de ce programme est d'abord de s'appuyer sur la demande réelle et ensuite de fonctionner sur 3 supports : basic Thomson, basic compatible PC, minitel. Comme le montre le graphique, ce logiciel adapte l'échelle aux maxima, affiche sur le côté les données et fait les calculs habituels. Lors d'un récent stage d'initiation, des professeurs de collège l'ont utilisé avec succès en classe.

G1: hist_geo_fig1

figure 1

Dans un second temps, il faut isoler dans les instructions officielles les domaines où l'informatique peut apporter une approche nouvelle. En classe de 2nde l'initiation au tableur et au grapheur (Multiplan et Graph in the box) permet de découvrir les commandes de l'ordinateur, d'employer des outils simples et de traiter des données variées. Bien sûr cette démarche fut accélérée dans une classe où la moitié des élèves utilise l'ordinateur en gestion, et il est dommage que cette initiation vienne plus tard en option informatique. L'apprentissage fut très directif, mais adapté au rythme des élèves. Avec ces outils, les élèves peuvent traiter toute donnée numérique, par exemple en géographie une pyramide des âges (fig. 2), des données sur l'énergie (fig. 3) ou sur le commerce extérieur (fig. 4). À noter que les statistiques descriptives (fig. 5, 6, 7) sont celles utilisées par les professeurs d'histoire-géographie ou par les enseignants d'économie, de mathématiques, etc.

À titre personnel, j'ai utilisé ces outils pour analyser des résultats électoraux sur un arrondissement. Il serait souhaitable de concevoir des simulations, en démographie par exemple, et de les diffuser.

G5: hist_geo_fig2
G4: hist_geo_fig3
Balances commerciales
G3: hist_geo_fig5
G2: hist_geo_fig6
G6: hist_geo_fig7
G7: hist_geo_fig8

Une troisième possibilité concerne la cartographie statistique. Les manuels comportent des cartes détaillées et souvent en couleur. Que peut apporter de plus un ordinateur ? Il permet d'initier les élèves aux règles de la cartographie. Les enseignants peuvent actualiser les données ou prendre des exemples locaux absents des manuels. Pour l'initiation, Cartax -bien vendu en licences mixtes- est trop complexe et trop lent. Nous avons repris Crécarte, un petit logiciel ancien et P. Debart a conçu un logiciel équivalent sur PC. Pour le nanoréseau, nous avons proposé aux collègues un programme triant les 22 valeurs régionales, les affichant et dessinant un histogramme qui facilite le classement des données (la « discrétisation »). Au-delà des régions françaises, les enseignants consultés souhaitent un programme très simple, bon marché, mais complet : on peut hésiter entre une base de données qui permettrait d'illustrer un cours (fécondité en Europe par exemple) et un logiciel plus ouvert où le professeur dessinerait ses fonds de carte, entrerait ses chiffres sur un tableur et où les élèves auraient à faire le traitement statistique, à choisir les trames, à concevoir la légende et à analyser le ou les résultats obtenus. Un tel logiciel LOGICARTE est expérimenté dans l'académie et a été proposé au ministère (fig. 8, 9, 10).

G10: hist_geo_fig9
G9: hist_geo_fig10
G8: hist_geo_fig11

Quelles pédagogies pour l'outil informatique ?

Un dialogue permanent s'impose entre l'informaticien et les enseignants d'une discipline : cela éviterait à beaucoup de logiciels de jaunir sur les étagères. Il faut ensuite distinguer l'initiation et l'utilisation : les logiciels disciplinaires bien conçus gèrent le dialogue avec l'utilisateur (cf. Secos2). Pour les outils, un cours en demi-groupe permet d'insister sur les commandes les plus fréquentes, de prendre des exemples adaptés (pourquoi toujours calculer les ventes ou les bénéfices ?). Et depuis peu les concepteurs diffusent des didacticiels (cf. Works) (fig. 11) et parfois des cassettes vidéo (Multiplan, Dbase…) pour présenter leurs produits. L'informatique gagnerait à un changement dans les conditions de travail : si les travaux dirigés étaient étendus à nos disciplines ou prévus en alternance entre les disciplines, il n'y aurait plus à se demander que faire de l'autre demi-classe. Et pourquoi pas l'autonomie ? Dans le cadre d'un projet, les élèves formés devraient pouvoir utiliser l'outil informatique tout comme ils vont au CDI ou parfois se servent d'un magnétophone ou d'une caméra. Il manque encore à l'ordinateur le faible prix et la robustesse. J'allais oublier un intérêt de l'ordinateur pour l'enseignant : c'est un moyen de gérer sa documentation, ainsi j'ai classé sur Multiplan des articles récents de l'histoire (tri chronologique puis alphabétique) ; beaucoup tiennent ainsi leur cahier de notes…

En conclusion

Je souhaite insister sur deux aspects : - l'informatique est un outil coûteux, sous tous les aspects ; il importe donc de ne l'utiliser que pour ce qu'il apporte de spécifique. En particulier, il ne remplace pas la manipulation d'un livre et il ne triomphe que s'il apporte des avantages décisifs (cf. en gestion). Ou encore une image de SPOT ne sert pas à localiser son domicile : des outils plus simples, plus performants et moins coûteux existent pour cela (plans, cartes, photos).

  • l'informatique pédagogique ne se développera que si la future formation initiale en intègre les acquis, et si des exemples convaincants sont diffusés largement auprès des collègues. Or cette logique heurte les choix commerciaux d'un passé récent ; que penser d'un Cd-rom vendu 1 000 F aux établissements, mais nécessitant près de 30 000 F de matériel pour donner à 2 élèves à la fois ce qu'un guide statistique fournit pour moins de 200 F ? Il me paraît urgent de consulter les enseignants et de conserver simplicité et bon sens devant ces mutations considérables de la technologie.

Daniel Letouzey - Lycée de Vire 14500

Patrice Debart - Lycée Jean Rostand Caen
Président de la Régionale de l'E.P.I.

PS : ajouter à la bibliographie du n° 53, le N° 63 de la Revue de Géographie de Lyon : les nouveaux outils dans l'enseignement de la géographie

Mots-clés : [SHS:EDU] Humanities and Social Sciences/Education, formation, informatique, TICE, pédagogie, recherche pédagogique, géographie, cartographie, grapheur, progiciel et tableur.

Mémoire vive

Mémoire vive était le bulletin de l'Association française pour l'histoire et l'informatique. Bi-annuel, il présentait des articles concernant l'ensemble des domaines de l'informatique appliquée à l'histoire, articles fort utiles pour toutes les personnes désireuses de se familiariser avec les nouvelles techniques pédagogiques ou de recherche.

25 ans d'ordi en HG

Un peu d'ego-techno-histoire : Patrice, Jean-Yves, Caroline…

Pour ceux qui ont commencé l'ordi vers 1983, cela fait 25 ans.
Déjà une génération de boulot scolaire avec écran et clavier… :-)
Sur un domaine déjà exploré sur la liste [les Clionautes], le premier épisode d'un mini feuilleton.

De la disquette souple en 360 ko à la clé USB à 16 Go,
du TO7 ou du MO5 à l'ASUS Eee PC,
de Multiplan aux logiciels « dans les nuages »,
de Titus à Google Earth
il y aurait beaucoup à dire sur le chemin parcouru,
sur l'impact des choix politiques et industriels (Mac ou PC),
et de leurs coûts économiques pour la société,
sur le cimetière des technologies avortées.
Sans oublier l'analyse de discours lyriques…

Cependant, je préfère toujours mettre en avant
les dimensions humaine, intellectuelle et sociale.
L'ordi, cela a été l'occasion de rencontrer de nombreux collègues (plutôt masculins).
Un retour en arrière en 3 temps.
Sans nostalgie.

Du MO5 au PC, l'informatique pédagogique…

À Caen, commençons par Patrice Debart,
un prof de maths avec qui j'ai fait un bout de chemin,
avant qu'il ne parte en Égypte et en Côte d'Ivoire.

Au temps des diagrammes ombro-thermiques et des pyramides,
il avait donné du temps et du talent pour programmer
au service de la géo de l'époque.
Il fallait le faire, sur les MO5 et sur les premiers PC !
Dommage que le MEN n'ait pas compris l'intérêt de ce type de coopération.
Nous aurions pu ne pas nous limiter aux images spot.

Quant à accéder à une salle équipée, au lycée-collège,
c'était une patiente négociation avec le prof de techno…
et un révélateur des mœurs de salle des profs.

[ un détail : il est de bon ton de caricaturer le plan IPT.
C'est oublier qu'il est à la source de nombreux réseaux,
et de le première acculturation des profs…]

Sur tout ceci, voir l'article de la revue de l'EPI (1990) ci-dessus

Daniel Letouzey

Table des matières

Enseignement public et informatique (EPI)

Pratiques de l'informatique en histoire géographie en 1990

25 ans d'ordi en HG

Dans d'autres pages du site

Mon parcours informatique

Algorithmique et enseignement de l'informatique

Plan Informatique Pour Tous

H net : Humanitie and Social Sciences on line

Copyright 1990 - ©

Page mobile friendly Mobile friendly

Me contacter

Téléchargement

doc Télécharger informatique_hist_geo.doc, au format « .doc »

pdf Archives ouvertes pluridisciplinaires ; ce document en PDF : HAL (Hyper Article en Ligne)

EPI : Le système Thomson

EPI : Bibliographie

Les Clionautes

Index : archives personnelles

 Statistique Orange persoe visite des pages « perso ».

Page no 20, réalisée le 22/8/2002
mise à jour le 28/10/2013